Biadjà

Biadjà

Si lou téms que-b empache d’està bous

Si l’argén que-b encrampe en la praubetàt

Si l’amoù que desàbie lou bòustẹ destî

Si lous lìbẹs que demouren barrats ;

Si lous oélhs n’an pas bist, desempùch loungtéms,

la beautàt d’aoùtẹs architecturos e d’aoùtẹs païsàdgẹs

Si la joués e lou chagrî qu’an frountères

enlòc l’espoèr aoùn tournà bàjẹ

Si ço que-b an aufèrt ne suféch pas éntrẹ las mâs

Si lou bòustẹ co que bòu û alhurs

qu’éy téms, qu’at crési, de biadjà ;

d’amassà tistes de cerises e de blat

de demourà aou coustat de la Ma Grane e d’aténdẹ lou sourélh

dinque balhe lous soûs segréts à las lutz dou cèu

Qu’éy téms de bendemià las sasoûs,

de coumparà la clamade de l’aygue

e lou majestuoùs siléncî de las mountagnes ;

de coélhẹ l’umilitàt dou moùndẹ animàu e dou boy

d’acoumpagnà û câ s’ous camîs d’erranço

e de tournà, û die, à la maïsoû

dap més forço e tan à dounà

que l’espàci creat en se

jàmes, ne-s poudera esgoutà

Lou Petìt Ausèth, 4 Mars 2018

 

 

Voyager

 

Si le temps vous empêche d’être à vous

Si l’argent vous enferme en son cycle de pauvreté

Si l’amour désoriente votre destinée

Si vos lectures demeurent ajournées ;

Si vos regards n’ont pas vu, depuis longtemps, 

la beauté d’autres architectures et d’autres paysages

Si vos joies et vos tristesses sont confinées

sans lieu d’espoir où renaître

Si ce que l’on vous a offert ne suffit pas entre vos mains

Si votre cœur réclame un ailleurs

il est temps, je crois, de voyager ;

de remplir vos paniers de cerises et de blé

de demeurer au bord d’un océan en attendant que le soleil

vous livre ses secrets sur l’horizon des lumières

Il est temps de vendanger les saisons,

de comparer la clameur des flots

et le silence majestueux des montagnes ;

de récolter l’humilité du monde animal et des forêts

d’accompagner un chien sur un chemin d’errance

et de revenir, un jour, auprès des vôtres

plus fort et avec tant à donner

que l’espace infini créé en vous

jamais, ne saura être épuisé

Traduction Pauline Kamakine

Advertisements
This entry was posted in Pensée en plusieurs langues. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s